Betty Cooper : Qui je suis


Écrit par Mark Moore
[Traduit par Macfly]



Betty & Véronica dans «Abusée»

Vendredi, après la septième période, Betty se rendit à son casier et l'ouvrit.
Véronica la rejoignit et ouvrit aussi son casier. «Salut Betty!»
«Salut Ronnie!» répondit Betty avec le sourire. «Quoi de neuf?»
«Pas grand chose» dit Véronica. «Je m'en vais aux toilettes. Tu m'accompagnes?»
«Non merci. Que dirais-tu si je t'invitais chez moi pour faire quelques paniers?» demanda Betty.
«Bien sûr! J'irai te rejoindre chez toi.» Véronica prit son livre, ferma son casier et s'en alla.

Véronica entra dans la toilette des filles.
Elle se dirigea vers le miroir, sortit son poudrier et commença à se refaire une beauté.
En regardant dans le miroir, Véronica remarqua qu'un gars entrait dans la toilette des filles derrière elle.
Elle se retourna brusquement. «Archie? C'est la toilette des filles, ici! Sors tout de suite!»
Mais Archie continua d'avancer vers elle.
Véronica recula. «Va-t-en, Archie!» Elle se cogna sur le comptoir en reculant.
Archie n'écouta pas. Il referma sa main droite pour former un poing et frappa Véronica.

Betty était dans son entrée, en train de lancer son ballon de basket dans le panier fixé sur son garage.
La voiture de Véronica se stationna dans son entrée peu après. Véronica sortit de la voiture et rejoignit Betty. Elle portait des lunettes fumées.
«Désolée pour mon retard» dit Véronica.
«Pas de problème» répondit Betty. «Tiens, attrape!»
Betty lança le ballon à Véronica. Elle l'attrapa et commença à dribbler avec. Elle lança au panier mais Betty bloqua son lancer. Betty dribbla à son tour puis lança au panier. Le ballon passa dans le panier.
«Tu es bonne» dit Véronica en attrapant le ballon.
«Je l'espère» répondit Betty. «On a une partie contre Pembrooke mercredi.»
Véronica lança le ballon. Betty bloqua son tir de nouveau et reprit le ballon.
Betty sauta et lança au panier. Véronica sauta pour bloquer le tir. Cependant, le ballon la frappa en pleine face et elle perdit ses lunettes. Betty la regarda de plus près et n'en crut pas ses yeux. L'oeil droit de Véronica était noir et violet.
«Merde!» murmura Betty. «Ronnie, que t'est-il arrivé?»
Véronica se mit à pleurer. «Archie m'a frappée.»
Betty soupira. «J'aurais dû le savoir!»
«C'est pas de ta faute, Betty» répondit Véronica.
«Allons à l'intérieur» suggéra Betty. « Je vais voir si je peux trouver quelque chose à mettre là-dessus.»
Elles entrèrent dans la maison.

Véronica s'assit sur la toilette de la salle de bain, pendant que Betty lui applique une certaine médication sur l'oeil.
«Tu t'en sors bien», dit Betty, «pour cette fois!»
«Merci bien, Betty» répondit Véronica.
«On doit maintenant mettre la police sur son cas» lui suggère Betty.
«Non, Betty! Si tu appelles la police, tout le monde le saura. Je suis quand même Véronica Lodge, la fille de Hiram Lodge. Si ça se sait, les médias n'arrêteront pas de commenter cette histoire! On n'aura plus de répit de leur part!»
«Mais Ronnie, Archie t'a frappée!» hurla Betty. «Ce sont des voies de fait!»
«Betty, je t'en supplie, promets-moi de ne rien dire à personne!» supplia Véronica. « Je n'ai pas envie qu'on en fasse un méga-événement médiatisé! Écoute, si quelqu'un voit mon oeil au beurre noir, c'est à cause du ballon de basket, ok?»
«Ok», acquiesça Betty à contrecoeur, «je le promets.»

Ce soir-là, le téléphone sonna.
Betty répondit dans sa chambre. «Allo?»
«Hé, ma jolie!» dit gaiment Archie. « Comment aimes-tu la petite décoration que j'ai faite à Véronica, aujourd'hui?»
«Espèce de salopard!» répliqua Betty, d'un ton fâché.
«Content de te l'entendre dire» répondit Archie. «Si tu penses pouvoir ruiner ma réputation et t'en sortir aussi facilement, tu te trompes. Tu as intérêt à te surveiller à l'école lundi.»
Puis Archie raccrocha. Betty pensa un moment, puis raccrocha aussi.

FIN



Épisode suivant


Retour au menu de cette fiction
Retour à la page des fictions
Retour à l'entrée du site