Betty Cooper : Qui je suis


Écrit par Mark Moore
[Traduit par Macfly]



Betty et Véronica dans «Amis pour la vie»

Le matin suivant, Betty entra dans la cuisine pour déjeuner. «Salut m'man! Salut p'pa!»
Mme Cooper sourit. «Tu sembles aller mieux aujourd'hui.»
«Ça va mieux, maintenant, m'man» répondit Betty.
«Assieds-toi. Ton déjeuner est servi.»
Betty s'assit et avala son déjeuner. Elle ramena ensuite son assiette sur le comptoir.
«Bonne journée, Betty!» lui dit son père.
«Bien sûr, p'pa!» Betty prit son sac et sortit.

Après l'école, Betty, Véronica, Reggie, Midge et Nancy se rejoignirent chez Pop.
Ils s'étaient tous installés à la même table avec des maltés au chocolat.
«À quand les funérailles?» demanda Nancy.
«À 5 heures» répondit Midge.
«Qui y va?» demanda alors Reggie.
«On devrait tous y aller» dit Betty.
«Es-tu malade?» demanda Véronica, plutôt surprise.
Betty acquiesça.
Peu après, Cheryl Blossom entra dans la place.
«Hé Pop! Un malté au chocolat, s'il te plait» dit Cheryl.
Pop s'exécuta et lui tendit le malté. «Voilà Cheryl.»
«Merci.» Cheryl se dirigea vers une table vide.
«Hé Cheryl! Assieds-toi avec nous» dit Betty.
Cheryl sourit, traîna une chaise et joignit le groupe.
«Cheryl, j'aimerais te remercier du bon conseil que tu m'as donné» lui dit Betty. «J'ai parlé à Mme Andrews et ça m'a beaucoup aidée.»
«J'en suis contente, Betty.»
«Bon, ben, je vais devoir y aller» dit Betty. «Je dois pratiquer un peu pour notre partie contre Pembrooke.»
«Oh, Betty! Ce n'est pas nécessaire. On peut se débrouiller» répondit Véronica.
Betty sourit. «J'insiste, Véronica. On se voit plus tard.»
Betty se leva et quitta la crèmerie.

Les filles se rejoignirent dans leur vestiaire. Elles portaient des pantalons courts, des souliers de course et des dossards de basketball.
L'entraîneur s'approcha de Betty. «Betty, es-tu sûre que ça va aller?»
Betty acquiesça. «Mais oui, coach.»
L'entraîneur afficha un sourire en coin. «Alors va rejoindre les autres au gymnase.»
Betty fixa ses coéquipières. «Allez les filles!»
Elles lâchèrent un cri de ralliement et prirent ensuite leurs positions.
La mise au jeu se fit entre Betty et Cheryl. Betty gagna la mise au jeu.
Betty et Véronica marquèrent beaucoup de points pour Riverdale et Cheryl fit de même pour Pembrooke.
À dix secondes de la fin du quatrième quart, Pembrooke menait par un point. Véronica prit la ballon. Betty attendait près du panier de l'adversaire. Cheryl était entre les deux, prête à intercepter le ballon.
Véronica lança le ballon. Cheryl sauta pour l'intercepter mais elle manqua le ballon de peu. Betty l'attrapa. Cheryl se retourna et courut vers Betty.
Betty prit son élan et sauta vers le panier. Cheryl sauta également et tenta de lui enlever le ballon. Betty fit un dunk et s'accrocha au panier.
La cloche de fin de match retentit. Pointage final: Riverdale 16, Pembrooke 15.
«Ouais!» s'exclama Betty. Elle se balança un tantinet, puis redescendit au plancher.
Les spectateurs applaudirent. L'équipe prit Betty et Véronica sur leurs épaules et l'équipe les traita en héroïnes. Betty et Véronica saluèrent leurs parents d'un signe de main. Ils leur renvoyèrent la main, étant fiers de leurs filles.
Betty tendit ensuite la main vers le sol. «Belle partie, Cheryl!»
Cheryl lui serra la main, visiblement touchée. «Même chose pour toi, Betty! Tu étais super!»

Jeudi, après l'école, Betty appela Véronica, Reggie, Midge, Nancy et Cheryl et leur demanda de venir chez elle. Sa mère les accueillit dans le salon. Le groupe prit place sur le sofa et des chaises.
«Quelqu'un sait pourquoi Betty nous a invités?» demanda Reggie.
Personne ne le savait.
Betty vint les rejoindre peu après. «Allo, les amis! Contente que vous ayez pu venir.»
«Betty, pourquoi nous as-tu tous invités?» demanda Véronica.
«Bien, je me demandais si ça vous intéresserais de partir un nouveau groupe» expliqua Betty.
«Vraiment? Cool!» répondit Reggie.
«J'aimerais jouer de la guitare, si ça ne vous fait rien» leur dit Betty.
«As-tu de l'expérience?» demanda Midge.
«Ouaip! J'ai même une guitare acoustique» dit Betty. «Archie ne voulait jamais me laisser jouer de la guitare dans le groupe.»
Véronica fut d'accord. «Ok! Tu seras notre guitariste. Je suppose que je serai ta remplaçante au clavier.»
Betty acquiesça. «Reggie, veux-tu être encore bassiste?»
«Eh bien, j'aimerais essayer la batterie, en fait» répondit Reggie.
«Ok. Tu seras notre batteur. Maintenant, ça nous prend un bassiste. Nancy?» demanda Betty.
«Désolée. Je ne sais pas en jouer» répondit Nancy.
«Et toi, Midge?» demanda Betty.
«Moi non plus. De toute façon, ça ne marcherait pas. Moose voudrait massacrer par jalousie tous les fans masculins que je pourrais avoir.»
«Cheryl?» demanda Betty.
«Avec plaisir!» répondit-elle avec un sourire en coin.
Betty sourit. «Parfait! Maintenant, ça nous prend des instruments.»
«Cheryl, tu peux prendre ma basse» offrit Reggie.
«Merci Reggie. Ça ne te ressemble pas d'être généreux» dit Cheryl.
«Je vais demander à Jughead pour sa batterie» dit Reggie.
«Sois gentil avec lui» lui suggéra Betty. «Pour la guitare, je vais... demander à Mme Andrews.»
«Dès que tout le monde aura son instrument, on se rejoindra chez moi pour pratiquer» suggéra Véronica. «Dans, disons... une heure?»
Tout le monde fut d'accord.

Au manoir des Lodge, le groupe s'installa.
Hiram Lodge entra dans la pièce. «Oh non! J'espère que ce n'est pas ce que je pense que c'est!»
«Ouaip!» répondit Betty.
«On part un nouveau groupe, p'pa!» dit Véronica.
«Comment s'appelle-t-il?» demanda M. Lodge.
«On s'appelle... euh...» répondit Reggie.
«On est les... Sugar Cherries!» poursuivit Cheryl.
«Oh. Bon, pratiquez mais ne jouez pas trop fort!» dit M. Lodge. Puis il quitta la pièce.
Betty, Véronica et Reggie fixèrent Cheryl. «Les Sugar Cherries
Cheryl haussa les épaules et sourit.
«J'aime bien!» dit Betty.
Betty et Cheryl prirent leurs guitares et ouvrirent l'amplificateur. Véronica alluma son synthétiseur. Reggie s'installa derrière sa batterie.
«Jouons ta chanson, Betty» suggéra Reggie.
«Enfin!» répondit Betty avec le sourire.
«Pensez-vous que le groupe va durer longtemps?» demanda Véronica.
«Bien sûr qu'il va durer!» répondit Cheryl. «Nous sommes amis pour la vie!»
«Bien dit, Cheryl!» lui dit Betty. «On y va! Attention, 1, 2, 3, 4!»

FIN



Épisode suivant


Retour au menu de cette fiction
Retour à la page des fictions
Retour à l'entrée du site